RADIO CLUB F8KOX BELFORT

RADIO CLUB F8KOX BELFORT

Propagation : Le flux solaire

Découvrez le flux solaire

                                                                      

 

                                             Bonjour à tous,                             
 
Afin d'interpréter et de comprendre au mieux le tableau des indices solaires ci joint
voici un excellent article concernant la gestion des indices de propagations. C'est la base à connaître impérativement afin de maîtriser et d'interpréter les données journalières.
En résumé:
une bonne propag c'est:
un SUN SPOT élevé, un coef A faible, un coef K élevé = une très bonne propagation.
un SUN SPOT faible, un coef A élevé, un coef K faible = une très mauvaise propagation.
Ce tableau est particulièrement précis et efficace.Il est inutile de perdre du temps devant le TX quand si l'on désire faire un sked avec le Brésil sur 18 mhz si l'indice est faible hi !
Prenez le temps de lire cet article il est vraiment précis et intéressant.
Les cycles solaires
La propagation des ondes dans l'ionosphère est soumise aux conditions solaires. Ainsi, à toutes les 11 années un nouveau cycle solaire débute. Ces cycles solaires font en sorte que lorsque l'activité solaire est à son maximum cela entraîne une augmentation des ions dans l'ionosphère. Il s'en résulte alors en une amélioration des conditions de propagation.
Il est possible de mesuré et de prédire de façon quotidienne le comportement de notre soleil et par conséquent, la propagation. Ainsi, plusieurs indices ont été développé pour mesurer les conditions solaires et définir de façon objective l'état de ces conditions. Les indices sont les suivant :
Indice A
Il représente les conditions géomagnétique planétaire
Un indice inférieur à 10 est considéré comme offrant de bonnes conditions de propagations.
Un indice supérieure indique des conditions d'atténuation dans l'ionosphère.
Indice K
Mesure quantitative du degré de perturbation du champ magnétique terrestre.
Plus l'indice K est élevé moins bonnes seront les réflexions dans l'ionosphère.
Un indice excessivement élevé fera en sorte que l'absorption dans l'ionosphère sera très élevé pour ne pas dire qu'elle atténuera simplement les signaux HF.
Un changement d'une unité provoquera une très grande différence sur les conditions de propagation.
Plus l'indice est élevé, plus la possibilité de formation d'aurore boréale sera élevée.
Flux solaire
Mesure quantitative du rayonnement du soleil arrivant sur la planète
Plus le flux est élevé, plus l'ionosphère réfléchie les ondes HF.
Le flux solaire affecte la fréquence maximale utilisable et permet ainsi des réflexion possible sur des fréquences plus élevées dans les plages HF.
Il arrivent à l'occasion, lorsque le flux solaire est élevé que la réflexion soit aussi possible pour la bande du 6 mètres.
Autres indices solaires disponibles
Rayon-X solaire
Aussi connu sous le nom de "Solar Flare", ce phénomène consiste en une augmentation de particules et l'émission de rayonnement solaire visible dans la bande de fréquences des rayons-X. Les conséquence sont les suivantes :
Augmentation de l'ionisation de la couche inférieure de l'ionosphère.
Perturbations immédiates et atténuation des signaux dans les bandes HF/VHF
Augmentation des interférence causé par une large émission de bruit statique dans les bandes HF mais plus particulièrement dans les bandes VHF.
Il devient très difficile d'établir des contacts dans ces conditions.
Ces perturbations peuvent durer de quelques minutes jusqu'à quelques heures ou même quelques jours selon la magnitude et la durée de l'émission. Ce type d'activité est plus susceptible de se produire en période de cycle solaire maximum. Cet indice possède différentes valeurs possibles :
Normal : Rayonnement très faible (bonnes conditions)
Active : Rayonnement un peu plus actif (des perturbations peuvent être présentes sur certaines bandes)
M Class Flare : Bon rayonnement rendant les conditions difficiles
X Class Flare! : Rayonnement majeur rendant les conditions extrêmement difficiles
MEGA Flare : Rayonnement sans précédent (conditions inconnues à ce jour)
Activité du champ géomagnétique
Si ce type d'activité devient intense il peut s'avérer être un orage géomagnétique. Cet orage peut durer plusieurs jours et l'ionosphère peut, quant à elle, être affectée et perturbée pour quelques jours. Une augmentation dans l'activité du champs géomagnétique terrestre provoquera les conséquence suivantes sur les communications HF :
Augmentation de l'absorption et des perturbations dans l'ionosphère
Diminution de la MUF (voir le jargon radioamateur pour la MUF)
Augmentation de la LUF (voir le jargon radioamateur pour la LUF)
Communication difficile via les pôles terrestres
Cet indice possède différentes valeurs possibles :
Quiet : Le champs géomagnétique est tranquille (bonnes conditions)
Unsettled : Le champs géomagnétique est actif et instable (conditions variantes)
STORM! : Une orage géomagnétique à lieu (conditions très médiocres)
MUF = Maximum Usable Frequency. Fréquence maximale utilisable prédite pour les bandes HF. Cet indice définit que les fréquences supérieures à celle-ci seront peu fonctionnelles et efficaces pour la région définie lors de l'émission de l'indice en direction d'une région donnée.
LUF = Lowest Usable Frequency. Fréquence minimale utilisable prédite pour les bandes HF. Cet indice signifie que les fréquences inférieures à celle-ci seront peu fonctionnelles et efficaces pour la région définie lors de l'émission de l'indice en direction d'une région donnée.